A Fleur de Brume


Matins engourdis de brume... On avance, dans un monde méconnaissable, qui n'est ni le jour ni la nuit, et où les formes semblent incertaines. Un monde au bord de s'évanouir... Dans cet univers cotonneux nos repères s'effacent, nos convictions s'effritent. Les chemins qu'on croyait tout tracés s'estompent. Les questions naissent...

Solitudes


Le blanc règne ici en maitre, et sur sa toile naissent des formes, tantôt nettes et précises, comme écrites à l'encre de Chine, tantôt évanescentes et insaisissables, fragiles apparitions qui surgissent le temps d'un rêve. Elles racontent le silence, la pureté, la douceur sauvage d'une nature jamais apprivoisée dans laquelle on voudrait se perdre à l'infini.

Impressions


Des images inspirées des tableaux impressionnistes pour dire la poésie de la vie. Des sensations fugaces comme des frissons, des instants fragiles qu'on attrape au vol et dont on savoure la résonance en fermant les yeux.

Intimes


De fragiles instants de vie partagés dans la douceur des crépuscules d'automne, quand la lumière se fait caresse. Juste quelques secondes parfois, ta silhouette qui glisse, et mon coeur qui bat plus fort dans le silence. Tu passes puis disparais, tu ne sais pas que j'étais là, sous les arbres penchés, à t'espérer.

Into the Highlands


Là-bas, la lande a des teintes irréelles, et la lumière est un miracle de chaque instant. Là-bas le silence n'est troublé que par le cri du vent et l'eau des cascades qui dévalent les montagnes. Là-bas on entend le battement de la terre. L'Ecosse... La voici donc. Brute, et puissante. Et pluvieuse.