Archives par mot-clé : Ecosse

Retour vers les Highlands d’Ecosse, été 2019

Il y a des lieux vers lesquels on revient toujours, et l’Ecosse est pour nous de ces lieux là… Inlassablement, nos pas sont guidés vers ces Highlands et ces îles sauvages, écartées du monde, mystérieuses et pourtant familières. Voici en images ( galerie en fin de page 😉 )et en mots, un aperçu de notre été là-haut, dans les landes humides où le coeur de la terre bat plus fort, et au bord de ces plages infiniment lumineuses qui nous font voir la vie plus simple, plus claire et plus belle. Nos filles sont venues avec nous cet été, et chacune a apporté avec elle une manière de vivre l’Ecosse. Peu de photos, juste la vie au grand air.  Nous marchons beaucoup, sur les sommets aux belles courbes qui appellent le randonneur, sur les baies blanches et solitaires, dans les tourbières balayées de vent. Et nous restons assis…  à écouter le temps qui passe, délicieusement lentement. Sandrine, souvent, sort son carnet et écrit la lumière d’ici, le parfum d’ici, et l’ancienne sagesse couchée dans les montagnes. On se baigne dans des lochs oubliés, on s’endort dans le creux d’un rocher. Un cerf curieux vient nous réveiller… Les jours passent comme un rêve. Et, quand il est l’heure de partir, on se retourne pour regarder les petits bouts de notre coeur, éparpillés sur les Hautes Terres d’Ecosse, comme des miettes de Petit Poucet… 

Je voudrais rester là, longtemps

Et regarder le monde à travers le machair.

Autour de moi grandissent, souples et légères, et tendrement abreuvées de soleil, les plantes d’ici. Je vais pieds nus au milieu d’elles, je connais le nom de chacune, trèfle rose, plantain, campanule, la pâle reine des prés, la carotte sauvage,dansée suavement dans la brise, et celle-ci qu’ils appellent silver weed, l’herbe d’argent aux douces dents de velours gris. La camomille aussi parfois, et des chardons roses bouches d’enfants arrondies, chantent parmi les autres belles. Leurs noms, je les lance au vent comme des incantations. Elles sont toutes mêlées les unes aux autres, sans faire de manière, il y a si peu de place pour vivre, si peu de temps pour les festivités. Leur luxuriance joyeuse dessine un fin ruban de verdure entre la lande austère et l’aridité blanche des dunes. Et la mer au-delà.

Comme c’est bon

De regarder la mer à travers le machair

Bleue, tranquille et pâle, un peu surprise

De tant de douceur et peut-être

Que c’est pour cela qu’elle se laisse rêver

Qu’elle s’offre des turquoises de Caraïbes

Des transparences échouées

Des îles comme des caresses à l’horizon.

C’est un petit miracle le machair, une chevelure tressée de terres fertiles, sous les seins gonflés des montagnes. Les hommes d’ici le disent fragile, ils ont planté des panneaux comme des gardiens. Sans ces quelques mètres de vie serrée face au désert, ils n’ont plus rien. La rage du vent et le ventre qui crie. Alors ils en prennent soin, depuis toujours, et le nourrissent d’algues généreuses. Ils y déposent aussi leurs morts, dans de lumineux cimetières, comme des offrandes sous le ciel gris. Les fleurs sauvages poussent autour. C’est beau, je voudrais rester là

Longtemps

Et regarder les hommes à travers le machair

Des hommes debout et sages

Qui vont lentement sur la terre

Et prêtent attention à chaque pas qu’ils font. La pluie vient,

Car toujours ici vient la pluie.

Elle coule comme une berceuse de mère. Le machair tête doucement, en penchant ses fleurs mouillées. J’y plonge mon nez, je voudrais garder ce parfum, ces couleurs, cette force sereine sous mes pieds, cette confiance et la lumière

Ruisselée au bleu de la mer

Je voudrais rester là longtemps

Regarder arriver l’automne flamboyant,

Ses bracelets d’arc-en-ciels

Jetés sur l’océan et le vent

Emportera le sucre des plantes fanées

Et ce sera beau encore, même quand

L’hiver déposera ses longues nuits comme des voiles

Sur le vert éteint des prairies

Qui viendront renaître aux aurores boréales.

Oui je voudrais tellement rester là

Pour regarder, entre deux tempêtes, la danse du machair d’hiver

Aux cieux brodés d’étoiles, et les nuages gris glissés

Mystérieusement

Comme de nouvelles herbes d’argent.

 

Retrouvez toutes nos photos d’Ecosse dans notre galerie Ecosse:

 

voyage photo Ecosse 2018

Et c’est reparti, avec ce voyage photo Ecosse 2018… 

Le séjour 2017 a été inoubliable, riche en beaux moments dans la nature et en partages, avec de fortes amitiés qui se sont créées là-haut, nous ne sommes pas prêts d’oublier ces instants magiques et avons hâte de repartir en 2018. Alors, on vous emmène?
 
 
Vous trouverez toutes les infos sur notre page Stages:
 
 
L’occasion aussi en allant sur cette page, de revoir la belle video tournée avec notre groupe de 2016.
Et tout bientôt la mise en ligne de la galerie Ecosse 2017, avec des lumières de rêve et d’incroyables rencontres animalières. Décidément, on ne se lassera jamais de ces Highlands où nous avons planté un petit bout de notre âme…

Séjour Photo Ecosse – souvenirs

En souvenir des beaux moments passés pendant notre séjour photo Ecosse de l’année dernière, voici quelques images de nos stagiaires en train de savourer et capturer les magnifiques paysages sauvages Ecossais. Un peu trop de ciel bleu à notre goût, mais Sandrine et moi étions les seuls du séjour à s’en plaindre !

Il reste encore 2 places sur le séjour automne 2017

http://prises2vues.fr/stages-photo-nature/voyage-photo-highlands-to-islands/

glencoe-7658

sandrine et matt booth-0638 sandrine et matt booth-3917 sandrine et matt booth-4071

Pour plus d’images d’Ecosse:

Galerie Into the Highlands

voyage photo Ecosse 2016, la sélection

sejour-ecosse-2016

Elles ont été un peu longues à arriver, ces images d’Ecosse prises lors de notre dernier voyage photo organisé là-Haut, à l’automne 2016. Il faut dire qu’avec la sortie de notre livre « Sensations », les derniers mois ont été chargés!

Une sélection qui a pris son temps, mais qui nous replonge dans les merveilleuses ambiances écossaises, les lumières irréelles et les incroyables couleurs de l’automne dans les Highlands.

Vous pouvez aller voir nos images de l’Ecosse 2016 en allant dans la galerie portfolio du moment

Une petite pensée et un grand merci aux personnes qui nous ont accompagnés sur ce séjour 2016, ont partagé ces moments avec nous, ont éclairé cette semaine de leurs regards riches, sensibles  et enthousiastes, et de leur bonne humeur!

Hâte de remettre ça en 2017!

 

Black Cuillins île de Skye

 

s_m_booth_photo_nature_skye-4458

Ecosse, île de Skye.

Jour de pluie sur Skye, ciel bousculé de nuages. Les averses s’avancent les unes après les autres, laissant glisser leurs voiles gris sur la lande. Les deux pieds enfoncés dans la tourbe spongieuse, j’attends leur venue. C’est bon. Les premières gouttes sur le visage, froides et douces. Attendre encore. Laisser venir la pluie. La voici qui approche dans un immense bourdonnement. Elle nous enveloppe maintenant, ruisselle sur nos vêtements, coule dans nos yeux. La terre se trouble, les crêtes au loin s’évanouissent. Nous sommes trempés. Nous sommes heureux.

Derrière les Black Cuillins, l’ombre du ciel se déchire déjà et laisse descendre un puits de lumière.
Ici on appelle cela « finger of God », le doigt de Dieu. Je le regarde glisser, pinceau sacré qui dessine les contours de la montagne, en suit les courbes noires. Mon coeur bat au rythme de cette lente caresse. Et l’averse déjà cesse, elle s’éloigne dans un soupir.

La lande est d’argent maintenant, scintillante, irréelle. C’est ainsi que je la préfère, juste après la pluie, quand elle s’offre à nouveau au soleil. Moment fugace et précieux. Et tandis que les gouttes commencent à sécher sur nos joues, le vent déjà apporte la prochaine averse. Dans ce paysage mouvant, sans cesse transformé, nous sentons, avec une délicieuse lenteur, le passage de chaque seconde, l’une après l’autre, et chacune semble un miracle. Chacune a ce même goût sauvage et puissant, cette force douce qui nous fait frissonner, le goût de la pluie sur Skye. Le goût de la vie.

Moment fabuleux partagé avec Matt et Daniel Baron, lors de notre dernier séjour photo en Ecosse.

Un automne en Ecosse

Ecosse_2015 (24 sur 35)

Voici, après plusieurs mois d’attente, une sélection de nos images prises en Ecosse à l’automne dernier, lors d’un séjour fait dans les Highlands, puis pour le voyage photo sur l’île de Skye que nous avons mis en place cette année. Une fois de plus, nous avons trouvé là-haut des émotions puissantes et un lien fort à la terre qui nous bouleverse chaque fois que nous y posons les pieds. Une fois de plus, les lumières furent miraculeuses, changeantes et pures, parfois douces et parfois intenses. Et une fois de plus, nous avons senti le parfum de la pluie, une amie chère qu’on a toujours plaisir à retrouver…

Volontairement, et pour préserver l’intimité des personnes qui nous ont accompagnés lors du séjour photo, nous n’avons mis que des images de paysages et faune, ou des photos de nous. Une galerie privée suivra comportant les images de personnes.

 

Couleurs et sensations d’Ecosse

Ecosse automne

Fragment d’éternité
caressé contre le tronc pâle
d’un bouleau.
Il ondule la tête sous le vent.
Découvrir le monde alangui
au travers de ses feuilles frémissantes,
délicates, elles bercent la lande
de leur froissement doré et scintillant.
Sentir la lumière dans les yeux,
d’une douceur infinie…
Et au milieu l’argent de la rivière.
Laisser la main glisser lentement
sur l’écorce de l’arbre
immobile.
Poser la bouche contre sa peau
pour murmurer merci.
Et attendre avec lui la prochaine averse.

Voyage photo en Ecosse 2016

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture des inscriptions pour le voyage que nous organisons en Ecosse du 22 au 29 octobre 2016, Highlands to Islands.
Le séjour 2015 fut un merveilleux moment de partage, avec des lumières exceptionnelles, des paysages grandioses, quelques belles rencontres animalières, et des échanges humains forts et complices. Alors, bien entendu, nous n’avons qu’une envie: remettre ça en 2016!

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site internet à la page « stages »:

http://prises2vues.fr/stages-photo-nature/

Et n’hésitez pas à demander notre brochure détaillée en PDF pour avoir le programme complet de ce séjour en Ecosse et les modalités d’inscription.

pub-ecosse2016-web-

Mise à jour galerie « Into the Highlands »

La galerie « Into the Highlands », qui regroupe nos plus belles images d’Ecosse, a été mise à jour avec les photographies prises cet été sur l’île de Skye. L’eau est toujours omniprésente, dans les torrents et les cascades, dans la mer piquée d’îles minuscules, dans la pluie qui, une fois de plus, ne nous a pas quittés. Une terre d’Ecosse que l’on retrouve comme un miracle, toujours aussi forte, toujours aussi belle!

scotland_2015_summer (1 sur 15)Nous vous invitons à retrouver ces nouvelles images :

galerie Into the Highlands

 

En Ecosse…

 

AO1W6291ps

En équilibre
là où tout commence.
Là,
il y a la force des montagnes immobiles,
le poids infini de la terre
et le rêve de t’y planter,
de t’y enfoncer, dure et noire,
jusqu’à ce que plus rien n’arrive.

Là, il y a
l’eau limpide et insouciante,
sa chanson légère qui emporte tout
en glissant sur la lande.
Sa fuite imprévisible, souviens-toi,
ce matin au bord du torrent,
une petite fille agenouillée
a posé gravement
sa fragile embarcation,
juste une feuille et quelques brindilles
de bruyère en fleur…
Souviens-toi
comme l’eau a happé
avide, le minuscule bateau
et l’a entraîné dans ses tourbillons,
ses rapides, ses cascades et
comme ton coeur s’est serré quand
tu l’as vu disparaître.

Car ainsi glisse ta vie n’est-ce pas?
La musique de l’eau n’en est pas moins pure et tu laisses,
Songeuse,
ta main caresser l’onde fraîche du torrent.
C’est là que l’idée t’est venue, te voici
Là,
en équilibre
entre le roc tranquille et l’eau qui file,
suspendue au souffle des nuages,
fragile et ferme et souriante.
La terre te soutient et tu laisses
Chaque seconde emporter des lambeaux de ta vie.
C’est bien ainsi,
chaque seconde le monde est à refaire.
Et tout commence.